Le Médialab et la politique de la ville

Une chance

La politique de la ville est une chance pour les habitants du quartier. Ce dispositif leur permet de mettre en œuvre plus facilement des projets. Un Conseil Citoyen a été créé qui facilite cette dynamique et appelle aux bonnes volontés.

 

Il n'est plus à démontrer que le lien entre les personnes, l'attention aux autres, l'accueil et le dialogue cimentent un environnement où il fait bon vivre...

Des outils à disposition

Si la mise en place de projets doit être spontanée, dans une démarche simple, un projet demande, s'il se développe, une certaine méthode et aussi des moyens.

 

Le Centre Socioculturel de Clermont a créé, en lien avec son espace Picardie en Ligne, un support explicatif sur les démarches administratives nécessaires aux acteurs de projets pour leurs demandes de subventions. Ce document est à disposition des habitants désireux de mettre en œuvre des projets.

Objectif projets !

Une histoire de quartier, de dialogue et de construction

Un conseil citoyen pédagogue

L'idée a germée d'aller au delà,  de créer un film d'animation dont l'objectif est de "dédramatiser" ce passage obligé administratif lié aux demandes de subvention. Le Médialab de Clermont a amorcé le processus de création de film d'animation, proposant au Conseil Citoyen d'appeler les habitants pour une participation active en vue de la finalisation de ce film. Le Conseil Citoyen relaiera l'information et prendra les inscriptions des personnes intéressées, lors de la manifestation qu'ils organisent début août 2016.

 

Le film d'animation montre que le formulaire administratif n'est là que pour aider à présenter le projet.

 

Il se recentre sur le projet, sur l'aventure qui a été nécessaire pour aboutir : des rencontres d'habitants, la volonté d'aller vers l'autre, vers la personne isolée, désir de créer des espaces de vie où la bonne volonté et la créativité, l'identité de chacun sera accueillie comme une richesse.

Le film nous permet de suivre cette petite équipe qui "se met en marche", décide de passer à l'action, crée les rencontres pour y arriver, parle de convivialité... tout un symbole : le projet se construit autour d'une tasse de thé.

La mise au point technique

L'arbre réglable de la caméra

Le film se construit "image par image" à l'aide d'un outil appelé "banc titre". Restait à résoudre techniquement la possibilité de régler précisément la caméra en hauteur comme en profondeur. C'est chose faite grâce à une transformation d'un support de caméra Sony acquis lors des soldes pour quelques euros, ainsi que par l'assemblage sur une pièce métallique achetée dans un magasin de bricolage.

Les éclairages

C'est la partie qui s'est avérée la plus compliquée, notamment car les nouveaux éclairages LEDS émettent des faisceaux lumineux sur des fréquences différentes de celles de la caméra, provoquant ainsi des phénomènes de balayages lumineux.

 

L'autre difficulté était de créer une luminosité suffisante mais uniforme sur le plan de travail. Après nombreux essais, la meilleure combinaison s'est avérée être : lampes de 15 watts en éclairage semi direct, et autres lampes par réflexion sur des panneaux blancs... on retrouve ici les techniques du cinéma... éclairagiste : un métier !

Du story-Board aux fondamentaux du dessin Manga

Les personnes qui répondront présent pour participer à la construction du film d'animation auront l'occasion de s'initier à la technique du "stop motion", mais selon leurs centres d'intérêt, ils pourront aussi : apprendre les bases du dessin Manga, prêter leur voix pour les dialogues, aider à faire les décors du quartier etc...

... Pour une histoire de rencontres et de convivialité

Écrire commentaire

Commentaires: 0