Mash-up, VJing, Mapping et contrôleurs

Tiago, élève de terminale, a effectué un stage durant lequel il a pu expérimenter les techniques de vidéo contemporaines : mashup, vjing, mapping.

Pour la première fois à Clermont, des tests de mapping ont pu être effectués sur des objets et avec l'aide de contrôleurs.

Définition du Vjing

Le VJing est un terme large qui désigne la performance visuelle en temps réel. Les caractéristiques du VJing sont la création ou la manipulation de l'image en temps réel via la médiation technologique et en direction d'un public, en synchronisation avec la musique. Le VJing a souvent lieu dans des évènements comme des concerts, clubs, festivals de musique, et en général associé à une autre performance artistique. Cela donne lieu à une performance multimédia qui peut inclure de la musique, des comédiens ou danseurs en même temps que de la vidéo live ou préenregistrée.

 

Les conseils de Tiago : pour le Vjing comme pour le mashup (voir plus bas), le travail préparatoire est essentiel. Il vous faudra préparer vos médias (boucles vectorielles, boucles vidéos, boucles audio...) et les convertir dans les formats adéquats.

 

Pour le Vjing, le format vidéo est le DMX. Nous avons utilisé pour cela le logiciel MPG streamclip. Pour le DXV : export to quick times -> DXV compressor   Ne pas oublier de choisir l'option permettant d'exporter sans le son.

Définition du mapping vidéo

Le mapping vidéo est une technologie multimédia permettant de projeter de la lumière ou des vidéos sur des volumes, de recréer des images de grande taille sur des structures en relief, tels des monuments, ou de recréer des univers à 360°. Grâce à l'utilisation des logiciels spécifiques, les volumes sont dessinés et reproduits, afin d'obtenir des projections vidéo à grande échelle qui adhèrent le plus près possible aux endroits choisis, mais aussi pour projeter sur des objets à l'aide de vidéoprojecteurs. Les logiciels permettent de projeter un ou plusieurs clips sur différentes sorties.

 

Animés par des vidéo-jockeys, ces jeux d’illusion optique peuvent rendre confus la perception ou induire en erreur le spectateur à partir de la déconstruction illusoire de ce qui était statique.

Les conseils de Tiago : pour prendre vraiment plaisir à pratiquer le mapping, il vous faut bien maîtriser la configuration écran de l'ordinateur ce qui ne pose pas en soi de gros problèmes. Mais surtout, il y a grand intérêt à savoir faire réagir les images en live en fonction des effets et aussi à utiliser un contrôleur.

 

Le contrôleur est un tableau de bord qui vous permet de prendre la main sur le logiciel avec de vrais boutons.

Définition du mashup

Un mashup est un mélange d'images et de sons numériques, un peu dans la tradition du sample. C’est un art du recyclage, du remploi d’images empruntées et tournées par d’autres.

 

Le mashup consiste donc à créer des boucles 'samples) qui serviront de "briques de base" pour recréer une oeuvre, comme le font les DJs avec le son.

 

Un sample est un extrait sonore ou visuel récupéré au sein d'un enregistrement plus long (musique, cinéma, etc.) et sorti de son contexte afin d'être utilisé artistiquement. L'extrait est typiquement une note, une voix, un bruitage, ou un motif musical destiné à devenir une boucle.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Gonzague (vendredi, 28 octobre 2016 18:24)

    Bravo Tiago pour cet article et pour ce que tu as exploré. On t'attend maintenant pour une réalisation à reporter sur le site !