Réparer de petites pièces en les imprimant en 3D, c’est parfois possible avec le Fablab !

Jeter ou réparer

L'imprimante 3D, solution absolue et peu coûteuse qui permettrait de tout réparer et ne rien jeter... Un mythe dont il faut bien se garder.

 

Plusieurs raisons à cela, notamment la durée d'impression mais surtout les normes de sécurité dès qu'une pièce est sur une fonction sensible d'un appareil ou d'un objet.

 

 

 

Enfin, l'imprimante 3D offre d'abord un intérêt en ce sens qu'elle permet d'inventer, prototyper plutôt que de reproduire des modèles existants.

 

Cela dit, le réflexe qui consiste à se poser la question d'une réparation reste bon dans la mesure où l'imprimante 3D permet dans certains cas d'éviter de jeter un objet et de "surconsommer".

Exemples vécus

Il s’agit souvent de pas grand-chose, une pièce cassée ou perdue et l’on pense que jeter notre objet et racheter est la seule solution…

Mais parfois des solutions alternatives existent ! Certaines pièces peuvent être redessinées en 3D, et imprimées.

Maxime D. un usager du Fablab a modélisé, c’est-à-dire redessiné en 3D, la pièce cassée d’une caserne de pompier et imprimé via l’une de nos Dagoma.

Ou encore Serge H. qui a recréé un bouton manquant pour son ampli Marshall.