Fabrication d'imprimante 3D

Une initiative citoyenne sur le territoire

De nombreux Fablabs, dont ceux situés dans des pays où "la débrouille" est une nécessité, ont fabriqué des imprimantes

3D à l'aide de matériaux de récupération. Cela appartient à la philosophie des Fablabs : rendre la technologie et l'innovation accessible

 

Patrick un jeune retraité  de Mouy qui a fabriqué une imprimante 3D avec son fils, a contacté le Fablab. Il nous partage son expérience et ses conseils afin de nous lancer dans l’aventure.

Après une présentation de sa machine, le partage de son expérience et les difficultés qu’il a rencontrées, Patrick nous a proposé de nous lancer pour créer notre propre imprimante en matériaux de récupération.

La création d'un club

Pour rebondir sur cette initiative, le Fablab de Clermont met en place un atelier Imprimante 3D les lundis soirs de 18h à 20h.

 

 

L’objectif est de faire découvrir les machines, les techniques et de permettre à tout à chacun de pouvoir s’initier ou de faire ses projets. Et pour les plus aguerris de créer sa propre machine à partir de matériaux de récupération.

 

Un travail d'équipe se met en place

Il a fallu dans un premier temps choisir le type de châssis, puis faire le point sur les différentes pièces à commander :  roulement à billes linéaires, tiges filetées, kit plateau chauffant, électronique…

 

 

 

Pour le reste Patrick nous a fourni du matériel récupéré sur de vieux photocopieurs qui partaient en destruction : moteurs pas à pas, contacteurs fin de course, axe de 8mm, courroies, câbles électriques…

 

 

 

Deux premiers châssis ont déjà été montés, l’un en profilé aluminium et l’autre en rail de Placoplatre.

 

Des tutoriels pour s'y mettre

Patrick nous a également fait découvrir 2 tutos de projets de création d’imprimante 3D, dont voici les liens. Ils seront sans aucun doute une bonne base pour notre projet.

 

 

Voir aussi les parties 2 et 3

Voir aussi les parties 2 et 3

Les imprimantes 3D au Fablab

Pour mémoire, le Fablab de Clermont possède 4 imprimantes 3D, de générations et conception différentes :

-           - Un clone de l’Utimaker étendue

 

-         -  2 discoeasy200 de Dagoma

 

-          - Une Reprap Microdelta d’Emotion

 

Démocratisation de l'innovation